Graphisme

  • #identité visuelle
  • #design

Quel logopour mon entreprise ?

La question du logo

Quel logo pour mon entreprise ? Voyons ça ensemble.

 

Tout d’abord, il est commun de penser qu’un logo est primordial pour une entreprise. L’avis qui suit n’engage que moi. En effet, je pense sincèrement que le logo est une lubie dans beaucoup de cas ! Je m’explique…

 

Les nuances à propos du logo.

 

Le logo, ou logotype est indéniablement porteur de la marque de votre entreprise. Cependant, il me semble déraisonnable de penser qu’un logo va vous permettre d’être visible, pertinent et de vous apporter de nouveaux clients ou prospect à lui seul !

 

Le logo n’est pas l’ultime réponse à la communication de votre entreprise. Sans plan de diffusion de vos supports de communications, qu’ils soient print ou web, le logo ne sera pas visible et donc comme inexistant.

 

De plus, une nouvelle entreprise, contrairement à une entreprise déjà positionnée, n’a pas les mêmes enjeux au niveau de la création de logo. Pour une fraîche entreprise, le logo permet de véhiculer une image. Selon l’image, votre client peut être induit en erreur sur la qualité de votre entreprise. En outre, nombres de sociétés pensent qu’un logo fait par leurs soins, sans connaissances graphiques sera suffisant pour commencer.

 

A contrario, il existe de nouvelles entreprises qui pensent, comme dit précédemment, que le logo fournit une identité à lui seul.

 

Enfin, vous comprenez où je veux en venir, il y a la voie du milieu. Celle qui permettra de véhiculer le bon message, d’identifier visuellement votre entreprise sans pour autant penser créer toute votre identité.

 

Qu’est-ce qu’un logo doit-il accomplir ?

 

Un logo, je ne le sais que trop bien, c’est un peu comme notre bébé. Lorsque nous le rêvons, jusqu’à ce que nous le voyons naître. C’est à la fois touchant et irritant ! À l’inverse d’un nouveau-né, un logo peut paraître moche (ce mot n’est pas interdit ici!), loin de ce que l’on pouvait s’imaginer. Mais pourquoi avoir fait l’erreur de laisser notre rêve à un créatif ! 😉 Évidemment, je plaisante.

 

Ce que je veux dire, c’est que les professionnels de la création graphique savent ce qu’ils font. A moins, bien sur, que vous ne soyez tombé sur un mauvais prestataire. A l’instar d’un peintre en bâtiment, si vous avez cinq devis à 2000 euros d’un côté pour repeindre votre cuisine, un seul devis à 400 euros de l’autre côté et que vous choisissez celui-ci… Cela peut expliquer la catastrophe ! Je ne vous conseillerai jamais assez de contacter vos prestataires et d’aller voir leurs créations pour vérifier la qualité de leur travail avant de signer toute forme d’accord. 🙂

 

Ainsi donc (donc ainsi), un « graphiste » peut créer des formes, modifier un tracé trop courbé, identifier visuellement le message de votre entreprise et faire appel à un logiciel spécialisé dans la création de logo. Mais ce n’est pas tout ! En effet, il peut aussi conserver les dimensions de votre logo pour vous livrer un pack prêt à l’emploi selon vos besoins, permettre une excellente visibilité, qualité et lisibilité de celui-ci et être évocateur de votre activité. Sans omettre le choix de la palette de couleur, de la police d’écriture et de la typographie.

 

 

Voilà ce qu’un logo doit accomplir.

 

 

Souvent, les créatifs tapent dans le mile dès les premières propositions ! Sachez que les professionnels en création graphique ne trouvent pas leurs idées dans les méandres de leur cerveau super-méga-ultra-créatif. 🙂

 

Tout d’abord, ils font des recherches poussées pour voir ce qu’il se fait dans votre domaine d’activité pour être sûrs de ne pas mener à confusion vos clients avec un logo à côté de la plaque. Ils font aussi une recherche chez vos concurrents directs pour constater ce qui plaît. Votre prestataire vous proposera ensuite des réalisations qui correspondent à vos besoins et au message à transmettre. Attention, si vous vendez des macarons fait maison avec le savoir faire artisanal mis en avant, il va de soi que votre prestataire n’ira pas vérifier ce qu’il se passe du côté de chez Ladurée.

 

Aussi, très important, le secret inavoué et bien caché de la conception de logo, c’est qu’il ne faut pas se comparer aux grands de votre milieux. J’en ai parlé juste au-dessus à propos de Ladurée. En effet, penser à Nike, la marque à la virgule, Starbucks et sa sirène (enfin oui, c’est une sirène non ?) ou Apple et sa pomme croquée sont des sociétés en rien comparables à la notoriété d’une entreprise récente ou à taille humaine. Il arrive un moment dans les grandes sociétés où le logo est tellement connu de tous, qu’il se suffit à lui-même pour évoquer l’entièreté de l’entreprise.

 

 

Faites leur confiance.

 

 

En d’autres termes, faites confiance aux créatifs nombreux et talentueux de votre région ou pays car aucune barrière n’est dressée grâce à internet désormais. 🙂 Ils sauront vous conseiller et si ce n’est pas le cas, demandez leur une explication avec chacune de leur prestation. Là, vous pourriez être surpris de voir les pistes explorées pour permettre à vos rêves de prendre vie sous vos yeux.

 

Combien coûte un logo ?

 

15 euros, pas cher pas cher ! Sans rire, vous trouverez des offres de logo à ce prix-là Si vous avez lu ce que j’ai dit plus haut, c’est à vos risques et périls.

 

Saviez-vous qu’un freelance à besoin de facturer sa journée de travail entre 280 et 300 euros pour être rentable (sortez les violons) ? Par rentable j’entends avoir le droit de tomber malade, de prendre quelques vacances, de se couvrir avec une assurance professionnelle, de constituer une retraite (alala oui) ou encore de se procurer lui-même ses outils de travail et j’en passe… (vous voulez un mouchoir ?)

 

Je vous dit cela, car ça permet de constater que les tarifs en dessous de la moyenne résultent souvent sur des résultats loin d’être professionnels. Toute l’image de votre entreprise est pénalisée par un logo de qualité médiocre dans son fond et dans sa forme.

 

 

Enfin, attention restez bien accrochés à vos chaises.

 

 

Votre logo ne vous appartient pas… Même moi j’ai été choquée en apprenant ça à l’époque de mes études. Ainsi, un logo est la propriété du créateur de celui-ci. Votre prestataire vous permet de l’utiliser voilà tout.

 

Donc, pour faire une analogie, imaginez que vous louez une voiture… Et bien, c’est la même chose. Vous payez le droit d’utilisation de votre logo, comme vous payez le droit d’utiliser votre voiture de location. Mais pourquoi ?! Et bien, pour éviter que les travaux de votre prestataire ne soient réutilisés par n’importe qui, ce qui vous protège aussi. Aussi, pour éviter que le créateur du logo ne soit lésé sur la qualité de son travail si votre entreprise devient connu au niveau international. Pour comprendre cette dernière phrase, très grossièrement, imaginez une peinture de Picasso qui ne valait rien lors du dernier coup de pinceau et qui ne vaudrait toujours rien aujourd’hui… Triste monde !

 

Cependant, dans la réalité du vrai monde tangible IRL (pléonasme mon amour), les créatifs n’abusent absolument pas de cette notion de droit à la propriété intellectuelle. Si tout le monde s’étonne de cette information, c’est bien qu’elle n’a jamais posée problème.

 

Enfin, chez Paranoir, on donne les tarifs pour plus de transparence. Je ne fait rien à la tête du client, non, non, non !

 

Voir le tarif d’un logo

 

Pourquoi avoir un logo ?

 

Pour finir, votre logo vous permettra de poser votre marque sur vos produits, vos services. D’être reconnaissable par vos clients, d’apporter le bon message à ceux qui ne vous connaissent pas encore, (les bons élèves savent qu’un logo ne se diffuse pas tout seul ceci dit) et enfin, simplement de permettre à vos envies de se réaliser dans ce petit bout de vous-même. Il est la représentation de ce que vous avez construit. Faite lui confiance et ne soyez pas trop exigeant avec lui dans ses débuts. 😉

 

 

Vous êtes partant pour un pack de démarrage direction la réussite ? C’est par là :

 

Plus que jamais !

 

Vous souhaitez voir l’exemple d’un logo inspiré par l’univers de son entreprise ? Allez voir dans les stories « créations » :

 

J’y vais !

 

Vous souhaitez me contacter parce que je vous ai ébloui convaincu ? On y va :

 

Go !